Mon plus beau réveillon

reveillon2002_1

 

reveillon2002_2

C’était il y a maintenant 11 ans et le sentiment de bonheur que j’avais eu y est toujours associé. Ça peut paraître étrange d’avoir tant aimé ce réveillon, vu les circonstances. Mais cette bulle de « nous » était juste magique. Et il aura fallu ces conditions pour que ça ait lieu. Être entouré des gens qu’on aime, ça n’a pas de prix.

Et vous, quel a été votre plus beau réveillon ?

Merveilleux réveillon à tous et…
à l’année prochaine !

 

11 réponses

  1. Nath dit :

    Ton histoire est très touchante !
    Je te souhaite une très bonne année 2014 !

  2. Lynda dit :

    Bonne Année à tous!
    Alors j’ai eu plusieurs réveillons magiques.
    Je m’explique :
    – quand j’étais célibataire, je sortais parfois en couple ou restais en famille
    – quand j’ai eu ma première fille, je restais en famille ou chez de très bons amis
    – je constate que plus j’ai des enfants et plus l’envie de rester en famille est importante (comme à Noël)
    Alors, à chaque étape de la vie, j’ai eu de bons réveillons.
    Je te comprends que tu te retrouves en famille (quand elle est unie).

    • Vee dit :

      Oui, pour moi il s’agit de ma famille, pour d’autres ça peut être entre amis. L’important est d’être entouré de gens qu’on aime, tout simplement :)

  3. jc dit :

    C’est une très belle histoire, merci d’avoir partagé ce moment avec nous !!
    C’est vrai qu’on oublie parfois de vivre les choses simplement, en tout intimité ; on devrait le faire plus souvent car ça nous rapproche des gens qu’on aime et à qui on n’a jamais le temps de le leurs montrer !! Une fois il y a eu une coupure d’électricité chez moi….plus de tv, ni d’ordi, retour au repas à la bougie, bin j’ai mangé avec mon frère, ma belle-soeur et mon neveu, à la bougie, et c’était comment dire ?! Génial car on prenait le temps de se parler, de s’écouter, de vraiment échanger !!! Vraiment je pense que par moment, il faut s’avoir se débrancher de nos habitudes et confort modernes, pour juste passer un moment avec les gens qu’on aime ;-)
    Bonne année 2014, la santé et le succès pour toi et ton blog à qui on souhaite aussi un bon anniversaire ;-D

    • Vee dit :

      Ah ben pour ce réveillon 2013, que j’ai passé dans la famille de mon chéri, ça a débuté avec une coupure d’électricité. Ambiance bougies et tout. Comme si on était déconnectés du monde. Une pause dans la frénésie de notre monde moderne. C’est une ambiance particulière :)

      Et bonne année à toi aussi :)

  4. sandrine dit :

    Super joli et touchant!
    Bon réveillon à toi aussi. Et bonne année.

  5. Ghislaine B dit :

    Avant de devenir Mamig, j’avais en horreur les réveillons.

    Réveillon passé seule ( si on veut) avec des bonnes sœurs dans leur communauté….
    Réveillon au cours duquel, alors que j’étais en tête à tête avec ma mère, j’ai vu les bougies allumées et accrochées au sapin qui basculaient et mettaient le feu à l’arbre. Ma mere essayait d’éteindre le mini incendie et pleurait à chaudes larmes…
    Bref! Des histoires à faire pleurer …

    Puis, un jour, devenue Mamig, je préparais Noël par tradition… Au petit matin, j’ai découvert les yeux émerveillés et pétillants de mes petits enfants assis par terre sous le sapin éclairé. Ils déchiraient avec excitation les papiers des cadeaux que nous avions eu tant de mal à envelopper, s’exclamaient devant les jouets que le Père Noël avait livrés dans la nuit…
    Et je me suis dit que je devais oublier mes tristes réveillons ratés et profiter des instants de joie que me donnaient mes petits enfants.
    Cueillir au jour le jour les petits bonheurs que l’on nous offre.

    Bonne année à tous

    A bientôt 😉😉😉😉

  6. AfroLyne dit :

    Bonjour, j’espère que depuis ils vont mieux et qu’ils ont guéri !
    Mon plus beau réveillon fût celui passé avec mon premier amour en 2006, tous les deux. Nous étions étudiants, fauchés, mais il a été magique !

    • Vee dit :

      Oui mais ça a pris pas mal de temps, la convalescence. Bien heureusement ils ont repris pleinement leur mobilité et il ne restait, de visible, que la décoloration aux jambes. Le plus long aura plutôt été de surmonter le choc de l’événement. Ma mère a longtemps sursauté au moindre « boum » :(

      Merci pour ton touchant témoignage :) Comme quoi, on a besoin de peu pour être heureux. Tant que c’est l’essentiel…

      • AfroLyne dit :

        Comme le dit Baloo, « Il en faut peu pour être heureux, vraiment très peu pour être heureux, il faut se satisfaire du nécessaire … »

        Pour tes parents, je comprends énormément, l’appartement de ma mère a été sinsitré en début d’année, elle est en vie, mais c’est un choc qui lui a causé beaucoup de problème de santé (début d’AVC, sciatique, nervosité, …), la elle commence à aller mieux, mais c’est sûr que ce genre d’expérience (si je puis dire cela ainsi) reste à jamais graver dans nos mémoires, mais bon, la vie continue ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.