L’addition s’il vous plait !

Bonjour à tous ! Aujourd’hui un nouvel épisode dans la série « Mésaventures au resto » après la carafe d’eau qui n’arrive jamais et la carafe d’eau « gratuite » d’un certain serveur.

 

addition

Sans mentir, ma première pensée à été celle-ci : je suis quantité négligeable dans l’équation, monsieur est là donc monsieur paie d’office. J’avais envie de hurler à la serveuse « Eh ! j’ai des sous moi aussi ! TIENS ! Je suis INDÉPENDANTE ! » 

Je n’ai vraiment pas apprécié ce parti pris de remettre l’addition directement à mon chéri. Que j’aie tiqué dessus ne l’a pas étonné d’ailleurs. Il connaît mon côté « Égalité ». Et lui-même a été surpris de la remise « en main propre ».

 

J’en appelle donc aux gens de la restauration qui lisent mon blog :

Quelle est la convention concernant l’addition ?

Vous la posez simplement où vous la remettez en main propre à monsieur, même quand il s’agit d’un couple ?

 

De mon côté, je vais me dire que c’était une simple maladresse et que je l’ai sous doute pris un peu trop personnellement.

Et vous, ça vous aurait inspiré quoi, ce geste ?

21 réponses

  1. Anno dit :

    Dans beaucoup de restaurants, la note est remise au monsieur lorsqu’il s’agit d’un couple par galanterie. Dans certains restaurants, les femmes ont même des cartes sans prix afin qu’elles ne sachent pas combien monsieur ca dépenser durant le dîner. C’est juste de la galanterie 😄

    • Vee dit :

      Ahh, ben je n’ai atterri que dans des resto où c’était juste déposé sur la table, d’où mon étonnement. Par contre, les cartes sans prix pour les femmes, ça doit bien faire suer les bonhommes quand ils cherchent vite à quel montant correspond le plat de madame XD

  2. Chris dit :

    Comme l’a dit Anno, en effet, il est d’usage que l’addition soit remise directement à l’homme. C’est ce qu’on enseigne aux serveurs dans les écoles d’hôtellerie restauration. C’est un peu sexiste je vous l’accorde.

  3. Manuella dit :

    J’y ai eu droit, pile le jour où j’ai invité Monsieur…Pfff malaise lol. Sinon, la tendance s’améliore et de plus en plus de serveurs/euses pensent à déposer l’assiette d’addition au milieu de la table comme ça celui qui paie prend. Mais Vee j’te comprends ce sentiment de « Non mais ho j’ai de l’argent aussi hein!!!jpeux payer aussi grrr » enfin bref -_-

    • Vee dit :

      Ben moi je suis justement habituée à la note déposée sur la table. Cette histoire de remettre la note à l’homme ça me mets mal à l’aise. Comme si j’étais dépossédée d’office de mon pouvoir d’achat. Je n’ai rien contre la galanterie, mais elle doit rester choisie, pas imposée.

  4. Vanessa dit :

    Moi, je m’en fiche complètement, quand je ressens l’envie pressante de payer (parfois ça me prends comme ça), aussitôt l’addition remise à l’homme ou posée sur la table, je la tire vers moi pour m’empresser de savoir pour combien on en a eu, sans faire attention à la précaution que le serveur a eu de la lui tendre à lui et pas à moi (ça fait pas très bien éduquée, hein), mais c’est dire comme ça n’a aucun effet sur moi. D’ailleurs je me suis rendu compte que je faisais ça lors d’un voyage en Croatie, où là, c’était systématique, l’addition c’était pour monsieur. J’ai l’impression qu’il s’agit d’une habitude héritée des vielles traditions qui n’auraient plus lieux d’être aujourd’hui.

    • Vee dit :

      Ben tu vois, c’est peut-être toi qui a choqué dans ces cas-là en Croatie, à te saisir de l’addition. Culturellement, c’est sans doute mal vu que la femme paye.
      En tout cas, il est clair que les vieilles traditions sont encore bien ancrées dans les mœurs mais avec les nouvelles générations, ça tendra à s’estomper à mon avis.

  5. L'allemand-des-marrais dit :

    Je trouve ça normal , c’est l’homme qui doit payé ! C’est lui qui t’a invité ? Si oui , c’est normal !

    • Vee dit :

      Là n’est pas la question. Ici je pointe le doigts sur le fait que la serveuse lui tende l’addition d’office, comme si c’était forcément à lui de payer intégralement. Elle ignore si on est un jeune couple ou si on est ensemble depuis un bail et qu’on s’organise entre nous. Ni si c’est lui ou moi qui avons invité l’autre au restaurant. Pour moi, c’est du forcing.

      Mais pour donner plus de détails sur la soirée, nous avions décidé « ensemble » d’aller au resto. Point. Il n’y avait aucune invitation particulière.

  6. Manouchka dit :

    C’est par galanterie comme on dit, personnellement ça ne m’offusque pas, même si je travaille, que je peux payer la facture, que ça se passe comme ça me convient très bien.
    Bisous ma belle! :-)

    • Vee dit :

      Oui mais galanterie imposée dans ce cas-là. Ça enlève tout le charme là, non ?
      Je n’ai aucun soucis à me faire inviter mais je préfère que ça reste un choix pour l’autre personne.

  7. Cyann dit :

    Au Canada (Ben qu Québec en tous cas), les serveurs posent la question pour savoir combien d’additions… Eh oui, ici les préjugés sont pourfendus par les valeurs sur la femme que l’on met très en avant! À tel points que des mots sont officiellement mis en place pour féminiser les mots masculins (ProfesseurE, etc) mais beaucoup plus qu’en France. Dans les documents officiels, c’est souvent précisé que le genre masculin est uitlisé pour simpifier ou ils mettent des (e) dès qu’un mot peut être dit au féminin.

    • Vee dit :

      Ah , ils demandent carrément le nombre d’additions ? Côté France c’est une addition globale et s’il y a partage, c’est à la fin que tout est décompté ou divisé à parts égales.

      Le Canada (ou du moins Le Québec) est bien avancé côté égalité hommes/femmes dis donc ! Il y a même un plus grand respect de la langue française qu’en france même, c’est hallucinant.

      Je t’aurais bien rejoins au pays du Caribou si le système de santé était comme en France :p

  8. zan' dit :

    Effectivement c’est le genre de truc qui m’énerve au plus haut point…
    (Ravie de découvrir ton blog !!)

  9. kamanda dit :

    Ça m’est arrivé une fois et c’était juste un ami et en plus plutôt pingre que j’avais déjà invité plus d’une fois pour ma part. Du coup j’ai bien rit. Il aurait été obligé de répondre « non, on est pas ensemble » ou « non, je ne l’invite pas ». Le pauvre il s’est senti obligé mais ça lui a fait du bien LOL. Et j’ai bien rit intérieurement. J’en profite pour te féliciter, j’aime vraiment beaucoup beaucoup ton blog.

    • Vee dit :

      Ben voilà ! C’est pas toujours un couple. Alors laissons cette fichue addition au milieu. Point.
      Mais je ris aussi pour la mésaventure de ton ami pingre XD.
      Et merci pour mon blog ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *